Forums Brassens

Les forums de Brassens et de ses poètes

Connexion

Pour s'inscrire sur le site

Pour vous inscrire sur le site, il faut :

  1. cliquer sur le mot connexion en rouge situé sous l'intitulé du site "Le forum de Brassens et de ses poètes". Au centre trois onglets apparaissent.
  2. cliquer sur le deuxième onglet intitulé "je veux m'enregistrer"
  3. saisir le formulaire d'enregistrement
    • les informations obligatoires sont marquées d'une étoile rouge.
    • il faut choisir un ou plusieurs groupes pour en devenir membre
    • être membre d'un groupe donne la possibilité de poster un message dans le forum correspondant
  4. vous allez recevoir par la suite un e-mail à l'adresse que vous avez renseignée dans le formulaire
  5. un lien dans ce mail reçu vous permet de confirmer votre inscription
  6. en parallèle l'administrateur du(des) forum(des) choisi(s) est informé de votre inscription

Les forums que vous aurez choisis lors de l'inscription seront accessibles en lecture et en écriture (via agrément du modérateur)

Les forums non choisis lors de l'inscription seront uniquement accessibles en lecture

A bientôt et bon partage sur nos forums

Connexion au site pour accéder à un contenu plus fourni

Important

Se connecter au site permet d'avoir accès à un contenu beaucoup plus large et à d'avantage de fonctionnalités.

Alors n'hésitez pas à vous inscrire si ce n'est pas déjà fait et n'oubliez pas de vous connecter avec votre identifiant et votre mot de passe.

Pour cela appuyer sur Connexion sous la Photo de Georges dans le bandeau du haut à gauche.

Vous y trouverez les articles de JP, les émissions Jardins d'Isis et Traces de Lumières. Vous pourrez participez au débats des forums.

Pour se faire aider aller voir les aides (Faq) ici http://www.georgesbrassens-gb.eu/index.php?tg=faq&idx=Print&item=1

 

Festival Jean Ferrat 2018 - Chirens- Isère

Plus de détail ici : Festival Ferrat 2018

 

 

 

Traces de lumière du 21 Mai 2018 : Jean Giono

Jean Giono est né en 1895 à Manosque, dans les Alpes de Haute-Provence. Il restera toute sa vie fidèle à sa terre natale et c'est à Manosque qu'il décèdera en 1970.

Issu d'un milieu modeste, il doit arrêter ses études à 16 ans pour gagner sa vie. Il sera commis de banque jusqu'en 1929 et, ce métier lui lassant du temps libre, il continuera à apprendre en autodidacte. Il lit essentiellement les auteurs classiques.

Mobilisé en 1914, Giono découvre les atrocités de la guerre, les massacres. C'est un choc qui le marquera toute sa vie. Il en sort indemne, mais viscéralement pacifiste.

Chantre de la Provence, de la nature, de la vie paysanne, de la communion avec les forces telluriques, il obtient ses premiers succès d'écrivain avec Colline, Un de Baumugnes et Regain, publiés entre 1928 et 1930.

 

Cliquer sur l'image ci-dessous pour écouter l'émission

Emission Prélude du 21 Mai 2018 : Francis Poulenc, Quatre motets pour un temps de pénitence

Francis Poulenc (Paris 07/01/1899 – Paris 30/01/1963) est un compositeur français de la première moitié du XXème siècle.

Auteur de près de 200 mélodies, il s’illustre aussi dans d’autres genres (opéra, musique d e chambre, œuvres pour piano, un opus important de musique sacrée ), et laisse des écrits qui témoignent de l’attachement qu’il porte à la langue.

Poulenc découvre le piano grâce à sa mère, qui lui parle des classiques, et grâce au pianiste Ricardo Viñes, son mentor spirituel, qui l’initie à la musique de son temps (Claude Debussy, Eric Satie, Manuel de Falla …). Viñes lui permet de s’introduire dans les cercles artistiques du moment, où il fréquente par exemple Jean Cocteau et Max Jacob. C’est notamment la découverte d’Igor Stravinski qui sera déterminante pour sa carrière de compositeur.

Au tout début de sa carrière, Poulenc prend part à la création du Groupe des Six (en référence au Groupe des Cinq russes), composé d’Arthur Honegger, Darius Milhaud, Georges Auric, Louis Durey et Germaine Tailleferre : ces compositeurs s’assemblent pour réagir contre le romantisme, le wagnérisme, et dans une moindre mesure, l’impressionnisme. Même s’il reste autodidacte en grande partie, Poulenc étudie la composition avec Charles Koechlin dans les années 1920, et découvre le style de Gabriel Fauré dont Koechlin était l’élève. Entre commandes et inspirations plus personnelles, Poulenc crée aléatoirement ballets, parfois non dénués d’humour (Les Animaux modèles, 1942), œuvres religieuses (Messe en sol majeur, 1937) ou œuvres instrumentales (Concert champêtre pour la claveciniste Wanda Landowska (1928), Sinfonietta, 1947). Il reste très attaché à la voix qu’il met en avant dans ses nombreuses mélodies mais aussi dans des opéras, comme Les Dialogues des Carmélites (1957) ou La Voix humaine (1958).

Poulenc fait alterner dans ses pièces un grand sérieux, qui semble aller de pair avec sa foi profonde, et un sens prononcé de l’amusement et de la fantaisie. La diversité de ses créations souligne un style assuré et inspiré, qui rend compte de l’éclectisme esthétique dans le traitement de l’orchestre et de la voix, tout en restant bien ancré dans la tonalité/modalité.

Cliquer sur l'image ci-dessous pour écouter l'émission

Traces de lumière du 14 Mai 2018 : Danièle Sirven

Christian Malaplate reçoit Danièle Sirven.

Danièle Sirven a été enseignante, formatrice dans diverses associations d'aide aux plus fragiles (planning familial, développement de la personne, soins palliatifs). 

Elle est active depuis près de dix ans dans l'association Lutte pour la Justice - Languedoc Roussillon et a publié en 2004 avec René Sirven, après leurs premières rencontres avec Rickey Lynn Lewis, "Texas couloir de la mort" préfacé par Robert Badinter.

Elle vient de publier Traversée, quand la maladie ouvre un chemin de croissance.intérieure.

 

Cliquer sur l'image ci-dessous pour écouter l'émission

Sur le bas du pavé

Sur le bas du pavé

Hésitant, arpentant le seuil de pauvreté,
Sur le bas du pavé, son chemin d'infortune,
Un mendiant tend la main en quête d'une thune,
De peur, la faim au ventre, à son sort, confronté...

D'intérêt "parent pauvre", il ne fait pas la "Une",
Subissant le revers de la réalité,
C'est la tache souillant toute félicité,
C'est un destin perdu, c'est l'ombre de la lune...

Je ne sais que penser ou comment militer ?
Il y a tant d'espoir face à tant de lacunes ;
Peu de choses, je crois, peut le réconforter...

Mais le profit injuste, aux pauvres, tient rancune ;
La valeur est d'argent et sans humanité,
Sauf  si de la bonté devient force commune...

JP F. Sitting Bull  (février 2018)

Jardin d'Isis du 17 Mai 2018 : Philippe Soupault

Philippe Soupault, né à Chaville le 2 août 1897 et mort à Paris le 12 mars 1990, est un poète français, cofondateur du surréalisme et journaliste. Il est inhumé au cimetière de Montmartre (17e division).

Avec ses amis André Breton et Louis Aragon, il participe à l'aventure Dada, qu'il considère comme une « table rase nécessaire » pour ensuite se tourner vers le surréalisme dont il est un des principaux fondateurs avec André Breton. Avec ce dernier, ils ont en effet écrit le recueil de poésie Les Champs magnétiques en 1919, selon le principe novateur de l'écriture automatique. Ce recueil de poésie peut être considéré comme une des premières oeuvres surréalistes, alors que le mouvement ne se lancera vraiment qu'en 1924 avec le premier Manifeste du surréalisme d'André Breton.

Il est cependant exclu du mouvement surréaliste en 1926, pour motif de « trop de littérature », alors que le mouvement surréaliste s'engage dans la cause communiste.

Il est resté fidèle à sa manière à l'écriture automatique.

Sa poésie est depuis le début très cosmopolite et ouverte aux mouvements d'avant-garde. Soupault fut aussi journaliste, critique, essayiste, producteur à la radio (en compagnie de Paul Gilson). Il est l'auteur de nombreux romans.

Il dirigea Radio Tunis de 1937 à 1940, date de son arrestation par les pro-vichystes. Il réussira à s'enfuir vers Alger.

 

Cliquer sur l'image ci-dessous pour écouter l'émission

Emission Prélude du 07 Mai 2018 : les ouvertures de Gioacchino Rossini

Gioacchino Rossini est un compositeur italien (Pesaro, 1792 – Paris, 1868) qui a profondément marqué l’histoire de l’opéra du XIXe siècle en menant à son apogée le bel canto à l'italienne : il pare l’opéra-bouffe d’airs énergiques et brillants dotés d’un naturel nouveau, et développe et innove l'écriture orchestrale en préparant ainsi l'éclosion du romantisme.

Doté d'un talent musical précoce, Gioacchino Rossini est élevé dans une famille de mélomanes; il apprend la musique notamment en lisant les partitions de Mozart *ou Haydn* . Il fait ses études au prestigieux Liceo Musicale de Bologne, alors qu’il possède déjà un très bon niveau en cor et en chant. Il y apprend le violoncelle, le piano, l'alto le contrepoint, et acquiert une grande maîtrise de l’instrumentation, de l’orchestration et de la structuration harmonique en travaillant très jeune déjà comme répetiteur au théâtre.

Trois des opéras de Rossini sont créés avant son vingtième anniversaire, dont La Cambiale di Matrimonio. Demetrio e Polibio, écrit en 1810, correspond à sa première mise en scène d’opéra en 1812 ; représenté la même année, La Pietra del Paragone * remporte un immense succès à laScala de Milan. A la suite de ces opéras-bouffes, il s’attelle à l’opera seria *avec la création de Tancrede * (1816) ; il fait évoluer le genre dans Otello * (1816) et Semiramide (1823), en réussissant la parfaite synthèse des trois genres. Son chef-d’œuvre est Le Barbier de Séville, tout de suite reconnu comme tel lors de sa création en 1816. Rossini impose aussi un genre intermédiaire (déjà exploité par Mozart), *l’opera semi-seria, auquel se rattachent *La Cenerentola * ou *La Pie voleuse (1817).

Après un séjour très réussi à Paris (où il reviendra à la fin de sa vie) et la création de Guillaume Tell en 1829, Rossini arrête de composer pour la scène. Il se consacre alors à la musique religieuse, genre qui met tout aussi bien en valeur ses qualités musicales : le Stabat Mater (1841) et la *Petite messe solennelle * (1864) soulignent par leur clarté et leur profondeur d’écriture le talent du compositeur.

 

Cliquer sur l'image ci-dessous pour écouter l'émission

Jardin d'Isis du 19 Avril 2018 : Yannis Ritsos

Yannis Ritsos (en grec Γιάννης Ρίτσος) est un poète grec né  à  Monemvasia, en Laconie le 01/05/1919 et mort  à : Athènes le 11/11/1990.

Il passe quatre ans (1927-1931) dans un sanatorium pour soigner une tuberculose. Ces événements tragiques marquent son adolescence et obsèdent son œuvre.

Les lectures le décident à devenir poète et révolutionnaire.

Proche depuis 1931 du K.K.E., le Parti communiste de Grèce, iI adhère à un cercle ouvrier et fait paraître Tracteur (1934), inspiré du futurisme de Maïakovski, et Pyramides (1935), deux oeuvres qui réalisent un équilibre toujours fragile entre la foi en l’avenir fondée sur l’idéal communiste, et le désespoir personnel.

Cet engagement lui vaut de connaître les camps de « rééducation nationale » après la guerre civile qui déchire le pays au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Mais Rítsos partage ensuite encore avec sa génération de nouvelle épreuves lorsqu’il est à nouveau arrêté lors du putsch des colonels, en avril 1967, et déporté aux îles de Yaros puis de Leros.

À la chute des Colonels en 1974, Rítsos acquiert, avec la liberté, un statut hugolien de « poète national ».

Il revisite les grands mythes antiques au moyen de ses souvenirs de Monemvassia en publiant une série de monologues dramatiques centrés sur les personnages d’Oreste, de Phèdre, d’Hélène, de Philoctète, etc.

En marge de ces recueils importants, Rítsos multiplie les séries de très courts poèmes qui mêlent humour, visions cauchemardesques et notations d’un quotidien sacralisé.

Cliquer sur l'image ci-dessous pour écouter l'émission

Il est des mots...

Il est des mots...

 

Jouer avec les  mots puisés d'un dictionnaire,

Se les approprier, sort extraordinaire,

Les transférer, échus, là sur un parchemin,

Que danse un beau ballet sous les doigts de la main...

 

Il est des mots croisés dans les yeux d'un sourire

Il est des mots fléchés sur nos coeurs en délire

Il est des mots cachés qu'on aime parsemer

Il est des mots d'esprit brillant pour nous charmer

 

Ecrire avec son âme, un brin de poésie,

Qu'une plume chatouille une muse ravie,

Et pour peu que ça rime, émis avec passion,

Donner à la raison, du bon sens en fusion...

 

Il est des mots croisés dans les yeux d'un sourire

Il est des mots fléchés sur nos coeurs en délire

Il est des mots cachés qu'on aime parsemer

Il est des mots d'esprit brillant pour nous charmer

 

Depuis qu'avant la craie au tableau indicible,

Nos premiers mots d'enfants, jolis, parfois risibles,

Ont perdu leur fraîcheur... - raviver ce plaisir

Dans un flot de candeur, de malice à saisir...

 

Il est des mots croisés dans les yeux d'un sourire

Il est des mots fléchés sur nos coeurs en délire

Il est des mots cachés qu'on aime parsemer

Il est des mots d'esprit brillant pour nous charmer

 

Ne pas avoir ces mots de dispute en tumute,

Refuser les slogans belliqueux de l'insulte,

Se méfier des diktat habilement tourné ;

Se méfier du pouvoir des propos détournés ...

 

Il est des mots croisés dans les yeux d'un sourire

Il est des mots fléchés sur nos coeurs en délire

Il est des mots cachés qu'on aime parsemer

Il est des mots d'esprit brillant pour nous charmer

 

Car les mots font l'amour, ils font l'art et les lettres,

Tantôt chaud ou coquin, ils gênent parfois l'être ;

Ils sont aussi tendresse et d'un ton nuancé,

Savent communiquer liberté de penser...  

 

Il est des mots croisés dans les yeux d'un sourire

Il est des mots fléchés sur nos coeurs en délire

Il est des mots cachés qu'on aime parsemer

Il est des mots d'esprit brillant pour nous charmer

 

Alors mes mots à moi, comme une douce envie,

J'aime les promener pour créer souffle et vie,

Voyageant sur mes vers, et pourtant bien présents,

Coule l'encre du rêve en merveilleux présents...

 

JP F. Sitting Bull (Janvier 2018)

Webmaster - Powered by Ovidentia
Ovidentia™ is a registered trademark of Cantico.

Liste des évènements Brassens dans l'Agenda

Mai :  Agenda Evènements

Juin : Agenda Evènements

Les articles de JP Sitting Bull

Lettres de Brassens et ses poètes

Jardin d'Isis

Traces de Lumières

Prélude

Brassens, Brel, Ferrré

Nos liens favoris

Juin 2018  S.24

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Utilisateur

Vous n'êtes pas connecté

Multi -Forums Brassens

Michel LAVAUD

Dans cette section hommage à Michel LAVAUD poète et chanteur creusois  

Michel Lavaud

Questionnaire